Quand on est une Nifty Fifty, je ne sais pas si les hormones s’emballent -elles ne devraient pas pourtant, ou alors ce sont les derniers feux, mais c’est un autre sujet, on y reviendra un jour -,
ou si ce sont les barrières morales et les inhibitions qui s’effondrent – ah l’évolution des principes moraux tout au long d’une vie, vaste question-,
ou si tout simplement on arrive à se l’avouer « cash » car quand on est une vieille dame, il est enfin dire de (se) les choses comme on les sent,
mais les hommes, je (c’est mon goût personnel et je sais qu’il est partagé) les aime plutôt beaux, plutôt musclés, plutôt virils, sentant bon (le sable chaud ou Guerlain) et, euh, comment dire, pas trop mal faits de ce côté-là (je ne parle pas de dimensions, plutôt d’esthétique).
Ce n’est pas très politiquement correct d’avouer ça mais mes lecteurs et lectrices savent qu’en réalité, j’aime bien forcer un peu le trait. Et puis, les hommes, c’est comme les chocolats : en vieillissant, on aime de plus en plus ça!
Les jeunes hommes d’aujourd’hui se revendiquent  plus à l’écoute de leur propre corps, de leur allure, de leur séduction. Certes à l’époque des Mad Men, s’habiller avec le bon costume, le bon chapeau, le bon pantalon, les bonnes chaussures, était tout autant un marqueur social.

Mais les produits de beauté pour hommes, les parfums, les soins en institut, étaient peu répandus. Et es sous-vêtements pour hommes sont longtemps restés classiques. Les fameux Jockey par exemple….

Aujourd’hui, boxers, caleçons, slips, strings, se trouvent dans toutes les matières et toutes les couleurs et intéressent autant les filles que les garçons. Porter un slip trop moulant ou trop petit peut
casser  le plan d’un petit jeune homme inconscient qui se déshabille devant une esthète et le renverra chez lui au vu de cet accessoire si mal choisi… (Authentique! Un de mes amis a témoigné du refroidissement subit de sa partenaire quand il a enlevé son pantalon pour dévoiler un slip/caleçon/boxer qui n’était pas de la bonne forme et de la bonne couleur).

Mais si cette jeune fille tatillonne était tombée sur ça, qu’aurait-elle fait? C’est le modèle de saison, si vous n’avez pas encore investi dans un sapin, ce n’est peut-être pas la peine de le faire.

J’aime bien aussi celui-ci qui incite aux promenades en forêt et à la cueillette aux champignons…

Est-ce qu’un caleçon tricoté main est un tue-l’amour?
Est-ce un truc de geek?
Est-ce drôle?
Moi j’aime bien. Mais encore une fois je suis une vieille dame….

 

Le chemin qui a mené au site Etsy, Warm presents, qui réalise ces merveilles (il vend aussi des chaussettes, des gants et des cagoules très rigolotes) est passé par le blog de Maïa Mazaurette sur le site du magazine GQ  et le site « Incredible Things« .

Je ne résiste pas à vous montrer une cagoule.
A offrir à un homme qui ne veut pas se laisser pousser la barbe, pourtant très à la mode cet hiver.