Il faut se souvenir de ce qu’avant que Jeanne Moreau ne s’ennuie suffisamment dans la vie pour figurer dans les horribles téléfilms de Josée Dayan, elle a  été une actrice, une vraie, engagée et superbe.
« Le Jardin qui bascule » de Guy Gilles*, sorti en 1975 avec Patrick Jouané, Sami Frey et l’immense Delphine Seyrig, la voit aussi chanter sur des paroles qu’elle a écrites…
 

Je m’ennuie la nuit sans toi
Les beaux jours, parfois, c’est toi
Je souris, je ris, sans toi
Quelles amours ! Les autres et toi
Le bruit de ta vie, flot de sang,


Arrose mon coeur et m’effleure
Tes mains se joignent sur mes flancs
Tu es précis comme un voleur

Attirée par la vie du monde
Je sais bouger hors de ton corps
Heureusement, la Terre est ronde
Toutes les routes mènent au port

Je m’ennuie la nuit sans toi
Les beaux jours, toujours, c’est toi
Je souris, je ris sans toi
Quelles amours ! L’amour et toi

Tu es la sève, je suis la feuille
Tu es la branche, je suis l’oiseau
Je suis le fruit quand tu me cueilles
Je suis le nid, toi le ruisseau

Mon Ulysse, tu vagabondes
L’horizon est ta démesure
Mais quand j’éclate, l’orage gronde
Puis je t’apaise, tu me rassures

Je m’ennuie la nuit sans toi
Les beaux jours, toujours, c’est toi
Je souris, je ris pour toi
Quelles amours ! L’amour et toi

Si ton coeur fou cessait de battre
Je me dresserais comme un if
Les coups du sort voudront m’abattre
J’existerais comme un récif

Debout, tout droits, rêvent les arbres
Qui entourent, cachent la maison
Couchée la mort dessous le marbre
Notre amour est la vraie raison
Notre amour est ma vraie raison
Notre amour est ma déraison

Paroles: Jeanne Moreau. Musique: G. Boyer, 1974. Bande originale du Film de Guy Gilles « Le jardin qui bascule »

* « Le jardin qui bascule », « Clair de terre » ont été réédités en DVD il y a quelques années.
« Absences répétées », sorti en 1972 dans lequel Jeanne Moreau chante aussi, vient d’être réédité (40 ans après sa sortie, il était temps) et on me l’a offert il y a deux jours!
Pour en savoir plus sur Guy Gilles, allez ici. C’est un cinéaste à redécouvrir absolument.